Recettes pour la cuisson du poisson

Recettes pour la cuisson du poisson

4 façons simples de cuire le poisson
Parmi les viandes blanches, le poisson est le type le plus polyvalent et le plus complet dans ses adaptations. Plus gras, plus ferme, de différentes couleurs et même pour servir froid ou chaud, et dans une véritable infinité de formes de cuisson.

Comment préparer le poisson
Si c’est du poisson congelé ou déjà nettoyé, acheté au marché, il suffit de suivre les recettes, mais si vous l’avez attrapé vous-même, commencez par le nettoyer parfaitement en enlevant ses ailes, ses nageoires et sa queue, puis plongez-le pour en retirer les organes et viscères. Il nettoie parfaitement, et si vous le souhaitez vous pouvez gratter les écailles et lui couper la tête. Enfin, enlevez les épines. Ces trois options dépendent non seulement du poisson, mais aussi du goût du cuisinier.

Cuisiner du poisson grillé
La première variante est aussi l’une des plus anciennes. Il est surtout choisi pour les sorties de pêche, car c’est une façon simple et nutritive de cuisiner n’importe quel type de poisson.
Pour ce faire, vous pouvez rôtir les “longes” (c’est-à-dire les côtés du corps sans nageoires, tête, queue, viscères, écailles ou peau), ou la pièce entière, si elle est de bonne taille. Les charbons doivent être petits et chauds, car trop de chaleur pourrait désarmer la chair délicate du poisson.

Une option pour les grandes pièces ? Couper dans le sens de la longueur, enlever les viscères et les arêtes, remplir de fines tranches et d’écorce de citron, de feuilles de persil et de branches de romarin fraîches, arroser de sel et de jus de citron, quelques gouttes d’huile et envelopper dans du papier aluminium avant cuisson des deux côtés sur la grille chaude.

Comment faire du poisson frit ?
Comme certains crustacés, le poisson frit semble mieux préparé avec une pâte à frire. Comme il s’agit d’une viande tendre et délicate, il est préférable de la passer d’abord dans la farine ou l’amidon de maïs, puis dans le liquide (œufs battus seuls, salpimentados, lait ou bière) et enfin dans la chapelure ou chapelure fine.
Faire frire dans beaucoup d’huile chaude pendant un court instant, pour préserver la saveur du poisson et obtenir une croûte croustillante.

Une astuce : ajoutez du persil séché ou frais haché aux œufs et à la chapelure, pour une saveur incomparable et rafraîchissante.

Recette de poisson à la vapeur
L’option la plus saine est la cuisson à la vapeur du poisson blanc. Il existe de nombreuses variantes, allant de l’utilisation du panier en bambou aux cuiseurs à vapeur électriques. C’est idéal pour les régimes alimentaires, pour les patients, mais aussi pour la cuisson de morceaux de saveurs neutres (comme le merlu, le bar ou la reine) en ajoutant des herbes et des éléments que vous préférez.

Coupez un grand morceau de papier absorbant et placez-le sur le comptoir. Préparer le poisson et assaisonner avec du sel et du poivre blanc, un peu de persil frais ou de coriandre, du gingembre râpé, du zeste de citron ou de lime râpé, un peu de moutarde et de miel, ou les saveurs que vous préférez ajouter. Fermez le film de papier comme s’il s’agissait d’un emballage de bonbon, bien emballé, et faites-le cuire à la vapeur pendant 10 minutes au maximum en gros morceaux.

Cuisson du poisson au four
Enfin, une option spéciale pour la cuisson de gros poissons. Préparez-le en le nettoyant correctement et ouvrez-le en deux. Couper les pommes de terre en tranches et les disposer comme s’il s’agissait d’un matelas sur un plat allant au four. Ajoutez de l’eau et du sel à l’eau mouillée, et sur le dessus placez le poisson ouvert, côté peau vers le bas.